top of page

Culture juridique : dix romans pour découvrir le droit

Découvrez – en toute subjectivité – notre sélection de dix romans indispensables pour constituer votre fonds de bibliothèque, découvrir les mondes du droit et améliorer votre culture juridique et générale !


Culture juridique : dix romans pour découvrir le droit


Découvrez – en toute subjectivité – notre sélection de dix indispensables juridiques pour constituer un fonds de bibliothèque, réussir son droit et améliorer sa culture juridique et générale.




Culture juridique : dix romans pour découvrir le droit

1. LES GUÊPES, d'Aristophe (422 av. J.-C.)


Un vieillard obsédé par les tribunaux, son fils qui se met en tête de le guérir de sa folie, et d'autres vieillards qui ne tarderons pas à comprendre que ce qu'ils considèrent comme l'expression de leur souveraineté n'est qu'un leurre.

Cette comédie de la Grèce antique constitue une savoureuse satire de l’organisation judiciaire à Athènes. Racine s’est inspiré des Guêpes pour sa propre comédie Les Plaideurs.







Culture juridique : dix romans pour découvrir le droit

2. LE MARCHAND DE VENISE, de William Shakespeare (1597)


Le personnage du titre est le marchand Antonio. Pour rendre service à son protégé Bassanio, il emprunte de l'argent à l'usurier Shylock. Certain de pouvoir le rembourser, il signe un contrat où il autorise son créancier à lui prélever une livre de chair en cas de défaut de paiement. Il ne peut faire face à son échéance et Shylock, qui veut se venger des humiliations que lui ont fait subir les chrétiens, insiste pour que le contrat soit appliqué à la lettre.

François Ost décrit cette œuvre comme un « laboratoire des passions juridiques » dont la pièce est l’illustration du procès éternel entre la lettre et l’esprit, le formalisme juridique et l’équité.



Culture juridique : dix romans pour découvrir le droit

3. LES PLAIDEURS, de Jean Racine (1668)


Dandin, juge à moitié fou, veut sans cesse juger des procès. Son fils Léandre, aidé de Petit Jean et de l'Intimé, parvient à l'empêcher de sortir de chez lui. Surviennent le bourgeois Chicaneau et la comtesse de Pimbesche, qui viennent voir Dandin pour des causes différentes.

Seule comédie de Racine, Les Plaideurs reposent avant tout sur la « grâce » d'un comique verbal exceptionnel utile à tout juriste pour penser le droit.






Culture juridique : dix romans pour découvrir le droit

4. L'INTERDICTION, d'Honoré de Balzac (1836)


Le vieux juge Popinot est sollicité par son neveu, le docteur Horace Bianchon, pour une de ses clientes, la marquise d’Espard. Elle demande au tribunal de prononcer l’interdiction de son mari dont elle est séparée. Le juge Popinot vient d’être chargé par le tribunal d’étudier cette requête, acte de procédure exceptionnel et souvent suspect par lequel le mari est privé du droit de gérer sa fortune, dans l’intérêt de sa famille et de ses enfants.

Œuvre méconnue de Balzac, L’Interdiction est peut-être l’une des plus sobres et des plus touchantes sur le droit.




Culture juridique : dix romans pour découvrir le droit

5. SOUVENIRS DE LA COUR D'ASSISES, d'André Gide (1913)


Fasciné par la machine judiciaire comme par les aperçus des replis de l'âme humaine que lui apporte son expérience de juré, l'écrivain André Gide assiste pendant plusieurs semaines à divers procès : affaires de mœurs, infanticide, vols...

Dans ce texte dense et grave, Gide s'interroge sur la justice et son fonctionnement, mais surtout insiste sur la fragile barrière qui sépare les criminels des honnêtes gens.





Culture juridique : dix romans pour découvrir le droit

6. LE PROCÈS, de Franz Kafka (1925)


Le jour de son arrestation, K. ouvre la porte de sa chambre pour s'informer de son petit-déjeuner. Accusé d'une faute qu'il ignore par des juges qu'il ne voit jamais et conformément à des lois que personne ne peut lui enseigner, il va pousser un nombre ahurissant de portes pour tenter de démêler la situation.

Pour Antoine Garapon : « Kafka va ainsi réaliser, grâce à l’expérience romanesque, ce que ne peut atteindre aucun anthropologue : vider le procès de toute règle pour contempler ce qui demeure. Il ne s’agit pas d’une expérience de l’absurde du procès mais de la non-règle, pas d’un double inversé mais d’un en deçà du procès ».




Culture juridique : dix romans pour découvrir le droit

7. L'ÉTRANGER, d'Albert Camus (1942)



L'Étranger retrace l'histoire d'un homme ordinaire soumis à l'absurdité de l'existence et de la condition. Rédigé au passé, ce récit propose de suivre le parcours de Meursault, de l'annonce du décès de sa mère jusqu'à sa condamnation pour homicide, un an plus tard.

En véritable chroniqueur judiciaire, Camus mène une quête morale, philosophique et éthique personnelle.




Culture juridique : dix romans pour découvrir le droit

8. ANTIGONE, de Jean Anouilh (1946)


Après Sophocle, Jean Anouilh reprend le mythe d'Antigone. Fille d'Œdipe et de Jocaste, la jeune Antigone est en révolte contre la loi humaine qui interdit d'enterrer le corps de son frère Polynice.

Présentée sous l'Occupation, en 1944, Anouilh met en scène l'absolu d'un personnage en révolte face au pouvoir, à l'injustice et à la médiocrité, interrogeant par là-même le droit naturel et le droit positif.







Culture juridique : dix romans pour découvrir le droit

9. NE TIREZ PAS SUR L'OISEAU MOQUEUR, d'Harper Lee (1960)


Dans une petite ville d'Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d'office pour défendre un Noir accusé d'avoir violé une Blanche. Celui-ci risque la peine de mort.

Une plongée au cœur de la lutte pour les droits civiques des Noirs aux États-Unis d’Amérique.






Culture juridique : dix romans pour découvrir le droit

10. LA DÉCISION, de Karine Tuil (2022)


Mai 2016. La juge Alma Revel doit se prononcer sur le sort d'un jeune homme suspecté d'avoir rejoint l'État islamique en Syrie. À ce dilemme professionnel s'en ajoute un autre, plus intime : mariée, Alma entretient une liaison avec l'avocat qui représente le mis en examen. Entre raison et déraison, ses choix risquent de bouleverser sa vie et celle du pays...

Karine Tuil nous entraîne dans le quotidien de juges d'instruction antiterroristes afin de percevoir le cœur de l'âme humaine.





*


« Faire son droit », c’est apprendre à trouver la justice en raisonnant avec rectitude et rigueur par le droit. Un juriste est un esprit libre et non-conformiste, ce qui lui permet de progresser vers plus d’humanité, de sagesse et de prudence.

Pour cela, et à la différence de l’université, COURS PRUDENCIA – ÉCOLE DE DROIT TOULOUSE te guide et t’accompagne afin de développer ton esprit critique et renforcer ta culture générale et juridique !

Ne sois pas seul(e) pour réussir tes études !




Comments


bottom of page